3 août 2022

Le portail automatique est-il aux normes ? Voici ce qu’il faut vérifier et ce qu’il ne faut pas faire

Il existe des lois spécifiques qui guident l’installation et l’entretien des portails automatiques pour éviter qu’ils ne deviennent la cause d’accidents

En ce qui concerne les règles et les lois, il est important d’être précis et conscient. “La loi n’admet pas l’ignorance”, disent-ils, d’autant plus si l’on parle de sécurité.

C’est pourquoi nous avons décidé de rassembler dans cet article un guide des lois et règlements concernant l’installation d’un portail automatique.

Les lois de référence pour la sécurité des portails automatiques

A titre indicatif, nous vous donnons dans ce paragraphe toutes les références des lois et règlements que vous devez connaître et qui concernent toute installation de portail ou barrière automatique, qu’il s’agisse d’une habitation privée, d’une copropriété ou d’une entreprise.

Commençons par les règles volontaires : en effet, il n’y a pas de sanctions prévues pour ceux qui ne respectent pas ces enjeux mais il y a des amendes (même très élevées) pour ceux qui ne respectent pas les directives européennes.

Et alors? Le respect de ces réglementations permet de déclarer la présomption de conformité aux Directives Européennes. C’est pourquoi ce sont des règles fondamentales que nous mentionnons tout de suite.

UNI En 12453 de 2017

La norme de référence pour la sécurité d’utilisation de toute porte, portail ou barrière automatisée est la norme UNI EN 12453 de 2017 qui est entrée en vigueur dans le but de spécifier les exigences et les méthodes d’essai relatives à la sécurité d’utilisation des mécanismes d’ouverture. , installés dans des zones accessibles aux personnes dans des contextes commerciaux, corporatifs et résidentiels.

En particulier, cet ensemble de règles traite de l’analyse des risques liés au fonctionnement de la machine, c’est-à-dire à l’ouverture et à la fermeture automatisées. Il s’agit, comme vous le savez certainement, de la véritable norme de base car elle fixe les exigences d’installation. Plus simplement encore, la réglementation que nous venons d’évoquer est indispensable pour débuter toute installation d’un portail automatique.

CEI EN 60335-1 pour les automatisations

Cette norme résume tous les risques que peut générer une machine automatique telle que celle qui gère les ouvertures et les fermetures de portail. En particulier, à l’article 4, il est fait référence aux dangers possibles liés au fonctionnement automatisé du portail motorisé, en tenant compte à la fois des utilisations correctes et incorrectes.

Il est notamment fait référence à :

1. dangers d’écrasement, de cisaillement ou de convoyage

2. risque de choc ou de collision

3. dangers liés à l’automatisation

4. dangers liés au levage de personnes (fermetures à mouvement vertical)

5. dangers de piégeage

6. dangers causés par des défaillances des dispositifs de sécurité

7. dangers de dépasser les limites de la porte

8. dangers qui surviennent lors de la manipulation manuelle de la fermeture

CEI EN 60204-1 pour les équipements électriques extérieurs aux

Nelle regole stabilite dalla legge UNI En 12453, si prendono in considerazione i dispositivi esterni che potrebbero essere associati al cancello automatico. Stiamo parlando di: pedane, fotocellule, barriere, bordi sensibili, lampeggianti, postazioni di comando, cablaggi, etc.

Dans les règles établies par la loi UNI En 12453, les dispositifs externes pouvant être associés au portail automatique sont pris en considération. Nous parlons de : plates-formes, photocellules, barrières, bords sensibles, feux clignotants, postes de commande, câblage, etc.

La réglementation relative à la sécurité de ces accessoires d’automatisation se trouve dans la réglementation intégrée de la norme UNI En 12453 et qui a acquis le code de CEI En 60204-1.

UNI En 12445 et l’évaluation de la conformité des installations

La norme UNI EN 12445 se concentre sur les méthodes d’essai à appliquer aux portails pour assurer la conformité aux exigences de la norme UNI EN 12453.

La loi précise comment les essais doivent être effectués pour une installation correcte et comment vérifier la conformité des automatismes.

Directive machines (responsabilité du fabricant) et marquage CE : l’installateur est légalement

Vous êtes installateur ?

Vous souhaitez enrichir votre offre avec VDS Automazioni?

 Remplissez le formulaire et nous nous ferons un plaisir de vous donner toutes les informations dont vous avez besoin.

Logo-vds-sito-footerhq

À la base du processus de production de toute machine se trouve une réglementation à laquelle nous devons répondre de manière proactive. Il s’agit de la “directive machines” qui se traduit par l’obligation du marquage CE et d’autres règles concernant la production.

La directive actuelle (2006/42/CE) est entrée en vigueur le 29 décembre 2009 et publiée au Journal Officiel n° 41 du 19 février 2010. Actuellement, la dite « Directive Machines » représente la législation européenne qui couvre le plus grand nombre de catégories de produits.

L’obligation de marquage CE présente dans la Directive Machines s’étend à tous les produits et couvre tous les risques liés à leur utilisation.Les fabricants doivent se conformer aux déclinaisons de la norme des pays respectifs.

Pourquoi parlons-nous de vous qui êtes installateur? Parce qu’il est essentiel que vous vous assuriez d’avoir affaire à des matériaux, composants et produits de qualité certifiée, donc sécuritaires et conformes à une installation conforme à la loi. Votre travail consiste donc à vous assurer que vous ne travaillez qu’avec des marques certifiées telles que VDS Automazioni.

La responsabilité de l’installateur est grande : d’un point de vue légal, celui qui automatise une fenêtre ou une porte (c’est-à-dire l’installateur) devient en fait le fabricant de l’automatisme, assumant également la responsabilité de son adéquation.

Pour être en conformité avec les exigences de la Directive Machines, vous devez accompagner l’installation de :

• Analyse de risque

• conception globale du portail automatique (porte)

• schéma de circuit électrique

manuel d’instructions pour une utilisation sûre de l’automatisation

• registre d’entretien

• Déclaration de conformité CE

Obligation de certifier les portails automatiques avec le décret ministériel 37/08 – Déclaration de conformité des sys

À la fin de chaque installation et des travaux nécessaires, il est prévu que la déclaration de conformité selon le décret ministériel 37/08, le manuel d’instructions et le registre de maintenance doivent être remis au client. Les autres documents du dossier technique peuvent être conservés au bureau de l’installateur, mais il est toujours conseillé de les remettre également au client.

La déclaration doit être remplie selon le modèle prévu par l’Arrêté ultérieur du 19 mai 2010 qui a légèrement modifié le précédent (contenu dans l’Arrêté Ministériel de 2008) puis remise au SUAP (Guichet Unique des Activités Productives) de la Commune de où les travaux sont exécutés.

La Commune communique les détails à la Chambre de Commerce qui est chargée d’effectuer les contrôles auprès de l’entreprise installateur.

Comment doit se comporter l’installateur appelé à réparer un portail en fonctionnement avant l’entrée en vigueur des normes européennes?

• Peut effectuer la réparation sans l’obligation d’adapter le système aux nouvelles normes européennes. Il est recommandé de proposer au propriétaire du portail ou à l’administrateur de la copropriété, l’adaptation du système à la réglementation européenne récente.

• Si le système ne répond pas aux exigences de santé et de sécurité prévues par la directive Machines sur la base de l’état de la technique à la date d’installation du portail, la réparation ne peut avoir lieu qu’après l’adaptation du système aux machines Directive et à la réglementation actuellement en vigueur.

• En cas de rénovation partielle des systèmes, le projet, la déclaration de conformité et le cas échéant le certificat d’essai, se réfèrent uniquement à la partie des systèmes faisant l’objet de la rénovation, mais tiennent compte de la sécurité et de la fonctionnalité de l’ensemble du système . Dans la déclaration de conformité et dans le projet, la compatibilité technique avec les conditions préexistantes du système est expressément indiquée.

Usine jusqu’à la maintenance standard et zéro problème avec des produits de qualité ce

Les règles à respecter, comme vous pouvez le voir, sont nombreuses et la bureaucratie est de plus en plus exigeante pour les installateurs et les techniciens de maintenance. C’est pourquoi nous vous recommandons de toujours vous adresser à un fabricant reconnu spécialisé dans l’automatisation de portails, portes, barrières et fenêtres tel que VDS Automation.

En plus de fournir des matériaux toujours et uniquement certifiés, produits en Italie par une équipe de techniciens spécialisés et d’assurer toute l’assistance et la formation dont vous avez besoin, VDS vous propose des actionneurs, des composants individuels ou des systèmes complets avec tous les éléments dans des kits pratiques.

Choisissez la qualité et la sécurité des produits italiens et certifiés.

Contactez-nous

Contattaci FR

Contattaci!